c-d-maria-personnaz-smith.jpg

C’est à partir de la lumière et des ombres que ma composition se met en place.

Les choses que je représente, végétaux, animaux, humains, étoffes, minéraux ou métaux sont des supports, des « obstacles » qui arrêtent la lumière et l’invitent à se manifester sur eux de telle ou telle manière. En cherchant à peindre les effets de la lumière sur ces différentes matières je vois qu’elles prennent vie.
Ensuite il y a, à l’inverse, l’effet de ces matières sur la lumière, c’est-à-dire les ombres qu’elles engendrent.  Ainsi la boucle est bouclée et toute l’image prend vie.

Mes photographies personnelles me servent de notes et d’éléments de composition.

Avec elles je peux retrouver à tout moment l’émotion ressentie lors de la prise de vue.
Ensuite je transforme les lois de la perspective pour accentuer une hauteur ou un éloignement, je sature les couleurs ou je les change, j’augmente les intensités lumineuses, je juxtapose des morceaux de photographies, pour inventer une nouvelle réalité.
Puis, en cours de travail, je range mes photos dans l’armoire et le tableau continue d’évoluer par lui-même.

e-maria-personnaz-smith.jpg